112.

.

Il n’y a rien de commun entre le poème en prose et les exaltations de Rimbaud.
L’œuvre de Rimbaud s’enorgueillit de son sublime désordre, le poème en prose
équilibre les éléments qui le composent. Les imitateurs de Rimbaud sont peut-être
des poètes en prose, ils ne sont pas des auteurs de poèmes en prose.

Max Jacob, Préface de 1906 [Annexes au Cornet à dés]

.