Dupin

Dessin Henry de Waroquier (période cubiste)

Dessin Henry de Waroquier
(période cubiste)

.

Tu serais avec moi sous le masque
nous nous endormirions garrottés

corrodés par la sécheresse

momifiés dans la couleur
adossés à la toute-puissance
du modèle absent
_____________toi,moi,
l’autre, le souffle qui se tresse

à l’insignifiance de l’air déchaîné
un vent machinique      un vent
sans bourrasques ni accalmie

pour abattre une floraison
excessive, un barrage
de mots dans la nuit

et dégager le passage
d’un sommeil à vif

poussé au rouge

et la distorsion
des figures  du sommeil
.

Jacques Dupin, extrait de Le grésil, P.O.L., 1996
.

Un récit

.

« cet homme, quelque part, — soulevé de terre, détaché du souffle —

cet être exsangue et désarticulé, dont je guide la descente oblique dans les plis d’un langage gluant et maculé de sperme, de sang, d’excréments — à peine a-t-il souffert, à peine a-t-il su qu’il aurait pu vivre…
est-il mort, souffre-t-il ?

— soupçonne-t-il, dans sa migration, son détournement infini, ce que l’écriture endure à sa place, — ce qu’elle endure, en nulle place, d’irréparable, jusque dans le soleil — et que tout ce qui la détruit la fait vivre — en érection, en insurrection, offerte, déchirée — et desserre nos dents comme une envie de mordre ou de vomir…»

Jacques Dupin, Extrait de Un récit