ICI en exil (extrait) ~ Emmanuel Merle

.

Photo © Misha Gordin

.

.

Ils arrivent

l’âme creuse
la tempe nouée
par-dessus les années et les nuits

Ils arrivent c’est une armée
de dépenaille et d’injure

Raccourcis par la haine
ramassés sur leur cri
tous morts revenant
quand revenir nous les vivants
le voudrions tant

Ils arrivent au bord de la terre
avec des mains à crocheter le hasard
interdit depuis qu’ils sont morts

Au bord d’une plaie de la terre
ils se souviennent d’en avoir été
____________ hurlant en silence
____________ le sang et le sel

*

Leurs branches sous le vent
algues tentaculaires

Ils projettent l’obscurité
une encre de seiche
— la lune est un bout d’os —

Oui la nuit sourd des arbres
une sève débordante
une maladie noire
dans la forêt de hêtres

Et ce chemin entre les troncs
vers on ne sait quelle demeure d’oubli
ni quel ancien coffre moussu
et sombre d’armes rouillées

À s’y rendre
à s’y perdre aussi
chaque homme redeviendrait
l’enfant de terreur et de haute-mer
qu’il entrevoit parfois
dans sa forêt mentale
.

Emmanuel Merle, ICI en exil  — L’Escampette Éditions Poésie, 2012

Publicités

Une réflexion sur “ICI en exil (extrait) ~ Emmanuel Merle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s