Landschaft / Le décor ~ Édith Masson

Photo © Samuel Badina

Photo © Samuel Badina

.

[Extraits]

.

I

La nuit serait tiède d’une saveur écœurante
poissée de veille et de lendemain
nous écarterions les draps de nos jambes
lourds de suées routinières

toute racine étranglée nous franchirions la porte
nos pas ne sonneraient pas dans la ville

la ville coite aux mille yeux insomniaques
muets aux balcons

nos pas

.

*

.

II

Terre

Celle d’un soir aux portes des villes bétonnières
des champs qui collent et qu’on enjambe
gorgés d’alcools prolifiques cornés d’abondance
soûleurs d’appétit
on traverse à longues enjambées la campagne
vide et bienheureuse coiffée d’étoiles
à l’abrupt des maisons terres dociles terres jugulées
de paix animales carnivores édentées
taillées de perspectives où pourrissent
un tapis
de voiture un pneu une casserole une boîte de thon
à l’huile

Édith Masson, Landschaft / Le décor [Éd. des Vanneaux, coll. L’ombellie, 2016]
Illustrations Olaf Idalie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s