112.

.

Il n’y a rien de commun entre le poème en prose et les exaltations de Rimbaud.
L’œuvre de Rimbaud s’enorgueillit de son sublime désordre, le poème en prose
équilibre les éléments qui le composent. Les imitateurs de Rimbaud sont peut-être
des poètes en prose, ils ne sont pas des auteurs de poèmes en prose.

Max Jacob, Préface de 1906 [Annexes au Cornet à dés]

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s