Umberto Saba ~ Cendres

.

Cendres
de choses mortes, de maux perdus,
de contacts ineffables, de soupirs
muets ;

vives
flammes, auprès de vous elles m’entraînent en acte
pour que, d’inquiétude en inquiétude, je m’avance aux lisières
du sommeil ;

et au sommeil,
par ces liens tendres et passionnés
qu’ont la mère et son bambin,  en vous, cendres
je m’enfouis.

L’angoisse
cet écueil du passage, je la désarme. Comme un bienheureux
sur le chemin du paradis,
je monte l’escalier, je fais halte devant une porte
où je sonnais autrefois. Le temps
a cédé d’un coup.

_______________ Je me sens,
dans la peau et l’âme d’alors,
dans la lumière qui foudroie ; au cœur
une joie s’abat, aussi vertigineuse
que la fin.

________ Mais je ne crie pas.
________________________ Muet,
je quitte les ombres pour l’immense empire.

Umberto Saba, extrait de Parole (– Ultime cose – Mediterranee – Uccelli – Quasi un racconto) – Oscar Mondadori, 1966
Traduction © Valérie Brantôme, 2016

.

.

CENERI

Ceneri
di cose morte, di mali perduti,
di contatti ineffabili, di muti
sospiri;

vivide
fiamme da voi m’investono nell’atto
che d’ansia in ansia approssimo alle soglie
del sonno;

e al sonno,
con quei legami appassionati e teneri
ch’ànno il bimbo e la madre, ed a voi ceneri
mi fondo.

L’angoscia
insidia al varco, io la disarmo. Come
un beato la via del paradiso,
salgo una scala, sosto ad una porta

a cui suonavo in altri tempi. Il tempo
ha ceduto di colpo.

_______________Mi sento,
con i panni e con l’anima di allora,
in una luce di folgore; al cuore
una gioia si abbatte vorticosa
come la fine.
________ Ma non grido.
________________________Muto
parto dell’ombre per l’immenso impero.

Umberto Saba, da Parole – Ultime cose – Mediterranee – Uccelli – Quasi un racconto, Oscar Mondadori, 1966

_________________________
► Sur Saba, lire  Les couleurs du temps et la nostalgie des simples (Esprits Nomades), avec une autre autre traduction du poème ci-dessus.
► Sur Enjambées fauves : Trieste Amai

Publicités

Une réflexion sur “Umberto Saba ~ Cendres

  1. Pingback: Umberto Saba ~ Cendres – nOuveau mOnde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s