Lorenzo Calogero ~ Lettres d’amour

Lettres d’amour

J’envoyai des lettres d’amour
aux cieux, aux vents, aux mers,
à tous les débordements
de l’univers.
Ils me répondirent
en lente
rosée d’amour
voilà pourquoi je les reposai
sur la découpe aride des sommets
comme sur une forêt de vents.

Il me naquit un fils d’océan.

Lorenzo Calogero, extrait de Poco suono (Peu de bruit)
Traduction © Valérie Brantôme, 2015

Lettere d’amore

Mandai lettere d’amore
ai cieli, ai venti, ai mari,
a tutte le dilagate
forme dell’universo.

Essi mi risposero
in una rugiadosa
lentezza d’amore
per cui riposai
su le arse cime frastagliate loro
come su una selva di vento.

Mi nacque un figlio dell’oceano.

Lorenzo Calogero,
Da Poco suono (1933-1935), Centauro Editore, Milano 1936.

__________________________________
► Un autre poème ici : Dur paysage
► Site (en italien) consacré a Lorenzo Calogero

Publicités

Une réflexion sur “Lorenzo Calogero ~ Lettres d’amour

  1. Pingback: Lorenzo Calogero ~ Dur paysage | enjambées fauves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s