Méditations vaines

.

Que fallait-il comprendre de ce besoin d’être admirée tenaillant jusqu’à la chair ?

(Parfois je glisse sur les murs à observer la nature humaine. Je cherche des sens sans importance — en cela qu’ils n’auront pas la moindre influence dans ma propre existence — en tire peut-être quelques conclusions qui me rassurent ou me fichent le cafard, c’est selon. Ou tout simplement deux-trois mots à malaxer, pour le plaisir. Dont acte. Un ami nomme cela des « fusées », je trouve l’habit sur mesure et le lui emprunte volontiers pour l’occasion).

Coup de dé. Car il fallait bien exister à tout prix. Bousculer l’indifférence amusée des regards. Décider d’être, de devenir pour l’autre — peu importe qui, dans la masse agglutinée des centaines — ce quelque chose, enveloppe, objet d’admiration. Aller jusqu’à offrir nue la part de soi réclamante. La norme, après tout, on s’en foutait, pourvu que le pari d’être produise son risque, à ce risque même d’entamer la fragilité. Car quel être muré de sa pierre eût pris le parti d’une légèreté de funambule, exposant une entité de chair d’un égal risque à la concupiscence ou au dégoût ?

Brune en vérité. Brune jusqu’à la peau du vouloir. L’une happant la parole, creusant jusqu’à l’os la parcelle de sens, poussant du revers de l’œil tout ce qui n’aurait de vocation qu’une paille à son feu. L’autre choyant l’illusion du don dans la croyance trop aisée qu’un coup de pub maladroit suffit à emporter les cœurs. Cette humanité tragique qui ne découvre qu’un épiderme fantôme.

VB, Octobre présent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s