Ainsi va la roue à l’aube

.

.

Vient l’aube dans la clarté du bleu, lavant les mornes matins brouille d’interminables journées allongées dans le gris.

Ce simple bien-être de l’éveil alentour : routine tendre, univers de non-bruit enveloppé des pépiements légers de la haie, et la morsure encore vive du point du jour qui saisit la chair engourdie de son ultime sommeil.

Le temps. Son explosion intérieure. Le prix exquis de ces instants qui rachète la promptitude espérée du silence, si aléatoire aux heures qui vont enchaîner le dessein familier du jour. L’on voudrait faire table rase de l’alentour, meubler de dunes et d’océan solitude et de vent disert — cela seul que l’on sait crever le cœur, portant son pouvoir de parole source, fouillant jusqu’à l’extrême brouillons et ordonnancements du dedans — ce territoire de l’ordinaire avec lequel il nous faut compter.

Un défilement de choses, toute cette somme accrochée à la verticale de l’écran, inutile, plaie galopante de l’imagination. Pose – indispose. Attendre et attendre ne traîne que l’odeur du vain et finit de vous jeter au rouge de l’encre. Ô, que ne vienne jamais l’espace redouté du vide, l’impossible déploiement de l’esprit, ces passages de l’homme hermétique qui le mènent au chemin d’une mort inutile.

Conjuguer la dévoration des récits aurévilliens à l’excavation du parfum de l’été, le rythme duel, l’ensorcelant pas de mémoire épris du talent de l’un, trempée de l’empreinte réelle de l’autre pas encore tout à fait effondrée dans son passé, de la cheville prise dans la trace inquiète de la lande normande, échouée aux mielles du rivage.

Cette parole tutélaire qui ressuscite l’intense pulsion de vie de l’éphémère, est-il opportun, au fond, que l’on vienne s’y échouer comme au cimetière marin ces vieilles coques au bois perclus des assauts de l’océan ?
.

VB (Souvenirs normands)

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s