Une fresque ~ Pascal Boulanger

Photo © Helder Reis

Photo © Helder Reis

.

.

à Jean-Baptiste Para

.

Retrait
actualité dans les livres lus

Le ciel surgit des draps cachés de la terre
un mot inonde l’horizon
une chevelure porte le feu

Ma voix dissone
je suis soudain très jeune
ou très vieux

Dans le présent du passé
le présent du présent
le présent du futur

Une onde de choc traverse les continents
les réverbères électriques
les crachats sur les trottoirs

C’est entendu                   c’est oublié

Aucun ordre ne transcende le hasard
& pourtant
l’aveugle voit
il joue des coudes à travers la paperasse

Il reste un espace blanc entre le lignes
un signe déchire
la trame usée du monde

Une pensée vit cachée
& s’oppose
au pathos social

Trompettes      sceaux       lacs infernaux
soufre & fléaux
une ruée de chacals déferle dans la ville
les musées affichent nos gestes

Dans la rue
j’étudie l’homo technicus
il souffle sur la lampe
son jugement comble l’attente et l’occupe

Avant le sensible était la réalité même
rosée       déluge       soleil d’aplomb
sur les poubelles

Le Dieu vivant veut la vie
_____________ pas la bienveillance

L’infini en acte chante la dame lointaine

À chaque instant
la beauté est la révolution

Une fresque plonge dans la lumière & l’eau.
.

Pascal Boulanger,  Le lierre la foudre, Éditions de Corlevour, 2011

_________________________________
► Voir aussi Pascal Boulanger sur Esprits Nomades, avec notamment les contributions de Nathalie Riera.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s