L’enfermement ~ Thierry Metz

Photo © Oriol Jolonch

Photo © Oriol Jolonch

.

Lire d’abord
passer d’une proximité à l’autre,
ne se retrouver dans le langage
que pour être ici
avec ses ailleurs — peut-être
et partir avec ces ailleurs,
peut-être n’étant pas le point de rencontre
de ce qui peut-être est nous
sans nous
que nous ne rencontrons jamais
ailleurs qu’ici.

Thierry Metz, extrait de L’enfermement
(poèmes publiés initialement dans la revue Possible imaginaire n°2, déc.1998
puis dans la revue Diérèse n°52/53, printemps 2011.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s