Avec ma tête pour seule publicité…

à_contre_courant

.

Avec ma tête pour seule publicité
une enseigne lumineuse en panne
qui ne s’allume que quand je suis tout seul
j’ai monté les escaliers qui
ne mènent à rien
j’ai frappé à de fausses portes
j’ai creusé des tunnels sous des paillassons
j’ai marché dans des couloirs qui reviennent
au même
on m’a fait manger du temps dans des antichambres froides
et puis un soir ma tête s’est tournée vers moi
en me faisant la gueule
l’air de dire je n’ai pas envie de me casser les dents
pour tes beaux yeux, face de moi
je n’aime guère qu’on me traite de moi
alors j’ai pris ma tête par les oreilles
et avec un horrible grincement de cou
je l’ai retournée vers le monde
histoire que ma figure ne se figure pas
échapper au redoutable devoir
d’apparaître

Henri-Frédéric Blanc, in Odyssée du Danube – 2007
Anthologie de poésie Un bateau pour la paix
(Éditions Titanic-Toursky, 2008)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s