Une histoire de bleu ~ Jean-Michel Maulpoix

.

Nul ne saurait dire son désir.

Chaste en dépit de ses parades, ses mouvements de hanche, ses colères, ses langueurs, ses outillages de grues et de balises, ses coques et ses carènes, elle dissimule au plus profond du beau milieu de soi quelque bourgeon de rose ou d’algue qui ne s’entrouvre pour personne, hormis les doigts agiles des anges aux ongles faits.

Lascive, mais point enlacée, elle ne tient pas entre des bras d’homme. Nul feu ne la consume, son coeur tranquille est sans passion. Seul l’émeut le silence du ciel et son curieux veuvage, son cœur creux plein de larmes, son regard de mauvais alcool, sa manière de partir et de n’aller nulle part, de se débarrasser interminablement de soi, un nuage après l’autre, à perte de vue prisonnier d’un vieux deuil.

Si tu l’appelles, elle ne vient pas.

Elle écarquille son grand oeil bleu et te regarde. Tu ne sauras jamais à quoi elle pense. Elle-même ne pourrait le dire. Elle n’est que vague à l’âme. ses paupières maquillées dissimulent l’énorme pupille de celle dont le regard tue quiconque essaierait d’y voir clair dans le commencement des temps et l’ordre des choses.

 Elle n’a pas de patrie, pas de village. Elle a marché longtemps, d’un bout d’horizon à l’autre. Sa mémoire est mauvaise et sa route incertaine. Sans doute manque-t-elle de reliefs, de chemins creux, de murets de pierre sèche et de clochers qui tintent. Sa fatigue est épaisse : un abîme de douleur et de résignation. Aux hommes, la bonne fortune des soins d’été dans les ruelles odorantes. Elle se distrait de leurs cris et de leurs rires.

Jean-Michel Maulpoix, Dernières nouvelles de l’amour, in Une histoire de bleu
nrf Poésie/Gallimard, 2007

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s