Inverno a Luino / Un hiver à Luino ~ Vittorio Sereni

Ti distendi e respiri nei colori.
Nel golfo irrequieto,
nei cumuli di carbone irti al sole
sfavilla e s’abbandona
l’estremità del borgo.
Colgo il tuo cuore
se nell’alto silenzio mi commuove
un bisbiglio di gente per le strade.
Morto in tramonti nebbiosi d’altri cieli
sopravvivo alle tue sere celesti,
ai radi battelli del tardi
di luminarie fioriti.
Quando pieghi al sonno
e dài suoni di zoccoli e canzoni
e m’attardo smarrito ai tuoi bivi
m’accendi nel buio d’una piazza
una luce di calma, una vetrina.
Fuggirò quando il vento
investirà le tue rive;
sa la gente del porto quant’è vana
la difesa dei limpidi giorni.
Di notte il paese è frugato dai fari,
lo borda un’ insonnia di fuochi
vaganti nella campagna,
un fioco tumulto di lontane
locomotive verso la frontiera.

Vittorio Sereni, tratto da Frontiera, 1941

 

 

* * * 

 

Tu t’étends et respires parmi les couleurs.
Dans le golfe tumultueux,
dans les amas de charbon hérissés au soleil,
étincelante et abandonnée,
l’extrémité du bourg.
Ton cœur, je le cueille
si, dans la hauteur du silence, m’émeut
le murmure des gens par les rues.
Mort aux couchants de brume d’autres cieux
je survis en tes soirs célestes,
aux rares bateaux à la brune
fleuris de guirlandes lumineuses.
Quand tu te plies au sommeil
et que tu donnes le rythme des sabots et des chansons
et que je m’attarde un peu perdu à tes croisements
tu allumes pour moi dans l’obscurité d’une place
une lumière apaisante, une vitrine.
Je fuirai quand le vent
investira tes rivages ;
les familiers du port savent comme est vain
le rempart des jours lisses.
Pays, fouillé à la nuit par les phares,
bordé de l’insomnie vagabonde des feux
dans la campagne
du tumulte affaibli de lointaines
locomotives vers la frontière.

Vittorio Sereni [extrait de Frontiera, 1941]
trad. Valérie Brantôme

___________________________
► voir aussi, poèmes extraits de Frontiera

Publicités

Une réflexion sur “Inverno a Luino / Un hiver à Luino ~ Vittorio Sereni

  1. Pingback: Vittorio Sereni ~ da Frontiera | enjambées fauves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s