Au printemps reconduit, Salve à K 41

Sculpture verre Robert Mickelsen

Sculpture verre
Robert Mickelsen

.

Un théâtre discret dans l’enveloppe de pluie du jour.
La table est mise, de non-opulence.
La scène est bâtie de peu, juste d’un rien de ce pain quotidien des choses que la pensée convoque doucement, en célébration reconduite, sans fastes ni rideau.
Mettre simplement sur la nappe un frichti de quelques mots, agrément de partage, pain d’amitié.
Et se rappeler,  dans le repli cherché du silence, arrimée à de vieux souvenirs, ces choses écloses d’un hasard d’écran, ratifiées d’une présence, abordées au rire que l’on fit monter parmi les volutes de fumée sur la terrasse d’un été, une poignée de mains féminines  donnée dans l’aménité des joues.

Amitié cela, celle qui fait l’aujourd’hui en défi aux désertions, qui rappelle le battement des veillées fraternelles, les galoches usées au défilé de la marche aux cigales, le long fil de la voix où s’éploient bout-ci bout-là confidences et bavardages, les bricolages de paroles en couverture et tout ce que l’histoire a oublié entre-temps…

Sans doute la vie eût-elle été capable de se laisser gouverner pour que s’arrangent encore les heures à l’aubaine de la rencontre si d’autres chaos n’avaient chassé ces instants du devenir. Il n’est qu’à dire en promesse, comme joie de pacte solennel de l’enfance, que demain est à inscrire encore dans la découpe nouvelle d’une tranche de présent à naître, long drink, vida et flammèches à l’escale.

VB, 23-III-2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s