Voix singulière, Jos Roy

Safec Zec, Tempera – 1995

.

.
vers le futur
cesse de te poser des questions
ouvre le livre des poètes
.
ceux du très-réel.
.
ils taisent leur part dans les replis discrets
d’un silence                  assis
entre deux concrètes situations.                                toutefois
.
à la porte                        d’autres fantômes  :
des sanglots de placard
une mélancolie parcourant le chemin de table
du nord jusqu’au sud où la plus vieille trône &
rêve à rebours.
.
la joie                   outre-nuit
de la petite lampe qui sauve les mondes.
.
une langue un instant détachée qui revient
encore sur les lieux de son mythe
appendice muqueux & sonore &.
.
Jos Roy, sur Mizpirondo, 17 novembre 2012
.
________________________________
► voir aussi  un autre poème ici.
.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s