Le couvent de Pantocrator ~Julien Gracq

.

 

Le couvent de Pantocrator sous les belles feuilles de ses platanes luit comme une femme qui se concentre avant de jouir. Le difficile est d’en tenter l’escalade et cependant ces chambres serpentant comme des méandres, ces toits où ruisselle l’huile du soleil, ces toits vernis, ces toits de beurre, ce labyrinthe de figuiers et de flaques de lumière à la point d’un précipice vertical, c’est cela seul qui m’attire et c’est là que s’orientent les voiles de cette tartane sur cette mer plate comme un bruit de ressac. Écoute la balancelle du vent sur les faîtages, du vent lent comme les vagues —  puis c’est la pluie douce sur les carreaux treillissés de plomb, la pluie argentine, la pluie domestique  entre les claires étagères à vaisselle et la niche familière du chien, c’est le couvent sur lequel tournent les heures, la grisaille des heures, la cloche des passe-temps, sur lequel les soleils tournent, et sur lequel la mer festonne ses vagues, la langue tirée, avec l’application d’une brodeuse, d’une Pénélope rassise et tranquille., d’une empoisonneuse de village entre ses fioles accueillantes et le pain qu’elle coupe à la maisonnée —  le pain qui soutient et qui délasse  — le pain qui nourrit.

Julien Gracq, Liberté grande, Corti, 1945.

Publicités

2 réflexions sur “Le couvent de Pantocrator ~Julien Gracq

  1. les carreaux treissillés de plomb étaient, hélas, treillissés… cette inversion me plaisait bien par sa sonorité et son étrangeté orthographique, dommage!
    Je prends grand plaisir à lire votre blog auquel je suis abonnée. Merci pour toutes les belles choses que vous y partagez.

    • Oui ! Bonjour Catherine, merci d’avoir relevé la coquille, je rectifie de ce pas ! Si on dit que les femmes parviennent à faire deux choses à la fois, il faut croire que c’est pécher aussi par là. Je ferai oeuvre de meilleure concentration à l’avenir !
      Merci de votre attention et de votre fidèle présence, et heureuse si ces quelques bribes sont plaisir de lecture.
      VB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s