Bleu Marine

.

Fermer la porte
vacarme infernal
d’une tombée de nuit  cigales

sortir d’un songe demi-teinte
l’ange de galet lisse la plaie craquée, ouverte,
étirée à tant de questions.

être au monde — mais on ne peut pas
camper en contre démence
ô ne faillis pas, toute petite, tes yeux 
pleins de leur terrible amour
et c’est voir ses petits pieds ensanglantés
qui pleurent par ta bouche

un monde flotte, qui n’est pas le tien
on fige des images de mains, de joues entremêlées
mais qu’est-il, qui demeure après cela ?

un essentiel surhumain crie son lieu de famine,
prend toute la place
ce nerf de l’attente qui gauchit encore et encore
quelle présomption retenue au silence ? —
et te recogne  aux vivants absents
et te rencogne en toi,  voltée aux angles intérieurs
re-voltée

à leur contre-temps taciturne
des heures de rien
que rien ne sauve.

VB – 26 VI 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s